cueillette

Conseils pour la cueillette des olives

 

L’étape de la cueillette des olives contribue à la qualité de leur produit: l’huile

  1.  A quel moment cueillir?

– Si l’on cueille tôt, l’huile sera plus forte, plus « ardente » avec des odeurs herbacées, avec un gout « fruité vert ».

– Si l’on cueille tard, l’huile sera plus douce. Tard, le rendement exprimé en litre d’huile pour 100 kg d’olives est plus élevé, mais la quantité d’huile finale n’est pas forcément plus grande, le rendement monte parce qu’il y a moins d’eau. Si on attend beaucoup, le rendement continuera de monter mais la quantité d’huile obtenue sera plus faible car il y aura beaucoup moins de kg d’olives ramassées.

Une année moyenne, l’olivier Aglandau cesse de produire de l’huile vers la 3ème semaine de novembre. La quantité d’huile que l’on peut obtenir ne va aller qu’en diminuant si l’on cueille après cette date, car des olives vont tomber.

Un fort gel ou des gels à répétition peuvent endommager les olives, aussi il est souhaitable de cueillir avant ces gels ou très rapidement après.

En résumé, dans notre région pour l’Aglandau, variété tardive, il semble optimal de cueillir entre le 5 novembre et le 15 décembre,plutôt en novembre pour une huile ardente, plutôt en décembre pour une huile plus douce et de se dépêcher de terminer s’il y a un fort gel qui a endommagé les olives.

2.   Pour la meilleure qualité de l’huile, voici quelques recommandations de cueillette :

– Porter des lunettes, l’extrémité de la feuille de l’olivier est très pointue.

– Si vous ramassez avec des filets, utiliser des filets propres et éviter d’écraser les olives en marchant. Pour que toutes les olives tombent dans le filet, le filet doit être assez grand (6 m x 6 m pour un petit olivier bas, 8 m x 8 m ou 12 m x 12 m pour un olivier de bonne taille). Bien entourer le tronc car c’est là qu’il tombe le plus d’olives. Les filets fendus permettent d’entourer le tronc et vous pouvez maintenir le filet serré autour du tronc avec une pince à linge ou encore mieux une aiguille à tricoter.

– A la mise en caisse en vidant les filets, enlever les branches et branchettes et le plus gros des feuilles. Bien veiller à ce qu’il n’y ait pas de pierres mélangées aux olives, ce qui endommagerait gravement le broyeur du moulin.

– Les caisses en plastique ajourées permettent de transporter selon leur taille 15 à 25 kg d’olives. Elles permettent une aération qui limite la macération des olives. Ne pas stocker ni transporter les olives sur plus de 25 à 30 cm d’épaisseur pour éviter leur écrasement. Ne pas utiliser de sacs en jute.

– Ne pas attendre pour apporter sa récolte au moulin. L’idéal est d’apporter chaque soir sa récolte de la journée si la quantité le justifie. Le moulin de L’Olivier d’Apt reçoit vos olives jusqu’à 19h et garantit de les traiter dans les 24 heures si vous avez pris soin de prévenir à l’avance de votre apport.

– Entre la cueillette et l’apport au moulin, garder les olives à l’abri du gel et du soleil qui peut encore être chaud en milieu de journée.

3.  Cueillette manuelle ou mécanique?

Pour faire tomber les olives, le peigne manuel est l’outil le plus simple et le moins onéreux. On peut ainsi récolter jusqu’à une centaine de kilos par jour et par personne.

Le peigne électrique permet de doubler la productivité à condition d’avoir assez de grands filets. C’est un investissement de 1000 à 2000 euros qui varie selon les modèles et les batteries mais qui peut aussi se louer.

Voir aussi le rapport de l’Afidol sur les moyens de cueillette mécanique http://www.afidol.org/images/stories/infolea/infolea_n_3.pdf

Pour un petit olivier ou un arbre très peu garni, on peut éviter de disposer un filet. Le panier ventral avec cueillette au peigne ou à la main est alors très pratique.

La cueillette des olives est une activité détendante, conviviale. C’est toujours un grand plaisir pour la famille et les amis de se réunir dans ces valeurs de solidarité et de partage pour ce moment où l’on peut converser en travaillant. La saison se prête généralement à de belles journées ensoleillées, ce qui enlumine les journées et les souvenirs.